6 Un homme extravagant, semble-t-il, que ce Socrate...


Le jeune Strepsiade est venu à l'école de Socrate pour le rencontrer

"-Ah çà ! Quel est-il donc celui qui est juché dans cette corbeille suspendue ?

- C'est lui.

- Qui, lui ?

- Socrate.

_ [...] (Strepsiade appelle) _Socrate ! mon petit Socrate !

(Socrate) - Pourquoi m'appelles-tu, créature d'un jour ?

- D'abord que fais-tu là ? Je t'en conjure, dis-le moi

- Je marche dans les airs et regarde le soleil.

- Alors c'est d'une corbeille que tu regardes de haut les dieux et non de la terre, au moins.

- Jamais, en effet, je n'aurais pu démêler exactement les choses célestes si je n'avais suspendu mon esprit et confondu mes pensées subtiles avec l'air similaire. Si j'étais resté à terre pour observer d'en bas les régions supérieures, je n'aurais jamais rien découvert ; non, car la terre forcément attire à elle la sève de la pensée : c'est exactement ce qui a lieu pour le cresson".

Aristophane, les Nuées, v. 218-234


retour à l'homme Socrate