La mort de Laocoon


Récit d'Enée à Didon :

"Voici que de Ténédos [...] deux serpents aux immenses anneaux s'allongent pesamment sur la mer et de front s'avancent vers le rivage. Leur poitrine se dresse au milieu des flots et leurs crêtes couleur de sang dominent les vagues. [...]

Ils touchaient déjà la terre et, les yeux ardents injectés de sang et de feu, ils léchaient de leur langue vibrante leur gueule sifflante. [...] (Ils) se dirigent sur Laocoon ; et d'abord les deux serpents entourent et enlacent les corps de ses deux jeunes enfants en se repaissant de leurs membres. Puis comme leur père se porte à leur secours, les armes à la main, ils le saisissent et le ligotent de leurs énormes noeuds."

VIRGILE, Enéide, II, v. 203-212


retour à Guerre de Troie