La flotte grecque est bloquée à Aulis


Agamemnon parle :

Les Grecs prennent leurs lances et leurs cuirasses et se rendent à Aulis, sur les bords de ce détroit, avec un formidable appareil de vaisseaux, de boucliers, de chevaux et de chars. Par égard pour Ménélas, ils me choisissent, moi son frère, pour commander l'armée. (...)

Nous sommes tous réunis à Aulis sans pouvoir mettre à la voile. Dans notre embarras, le devin Calchas nous annonce que nous devions immoler Iphigénie, ma fille, à Artémis, protectrice de cette contrée ; qu'après ce sacrifice il nous serait donné de partir et de détruire les Phrygiens.

EURIPIDE, Iphigénie à Aulis, v. 81-88


retour à Guerre de Troie