Les origines divines de la gens Iulia

Pendant sa questure, ayant perdu sa tante Julie et sa femme Cornélie, selon l'usage il prononça leur éloge funèbre à la tribune aux harangues. Dans l'éloge de sa tante voici ce qu'il dit sur la double ascendance de la défunte et de son propre père : «Du côté de sa mère, ma tante Julie descend des rois, du côté de son père, elle se rattache aux dieux immortels. C'est en effet d'Ancus Marcius que sont sortis les Marcius Rex, et tel fut le nom de sa mère ; c'est de Vénus que descendent les Jules, et nous sommes une branche de cette famille. Elle unit donc au caractère sacré des rois, qui sont les maîtres des hommes, la sainteté des dieux, de qui relèvent même les rois. »

Suétone, César, VI



Vénus