Un homme d'État "cothurne"


C'est lui (Théramène) qui [...] a été le plus disposé à transformer la démocratie pour en faire le régime des Quatre Cents et il était parmi ces derniers un grand personnage. Mais lorsqu'il s'aperçut qu'une certaine opposition se constituait contre l'oligarchie, il fut le premier par contre à mener le peuple contre les Quatre Cents ; c'est bien là ce qui lui a valu son surnom de "cothurne", car le cothurne semble s'ajuster à l'un et à l'autre pied.

Xénophon, Helléniques, II, 3, 30-31


le vêtement en Grèce