La tenue idéale de l'homme


Ne va pas friser tes cheveux au petit fer, ni user tes jambes par le frottement de la pierre ponce. [...] Une beauté sans apprêt sied aux hommes : lorsque la fille de Minos (= Ariane) fut enlevée par Thésée, celui-ci n'avait pas ajusté sur ses tempes sa chevelure au moyen d'épingles. Hippolyte fut aimé de Phèdre malgré son extérieur négligé. [...] C'est par la simple élégance que doivent plaire les hommes : que leur peau soit hâlée par les exercices du Champ de Mars ; que leur toge aille bien et n'ait pas de taches. Que ta chaussure soit correctement nouée ; que les agrafes ne soient pas rouillées. Que ton pied ne soit pas perdu et ne nage pas dans un soulier trop large ; qu'une coupe maladroite n'enlaidisse pas et ne hérisse pas ta chevelure ; que tes cheveux, que ta barbe soient taillés par une main experte, que tes ongles soient bien coupés et propres....

Ovide, L'art d'aimer, I, v. 503-517.


Le vêtement masculin