La piraterie primitive


Dans les premiers temps on émigrait et tous quittaient facilement leurs résidences sous la pression, chaque fois, d'éléments peu nombreux. [...] Ils tiraient chacun de leur pays juste de quoi vivre. [...] Enfin ils se disaient qu'en fait de nourriture, ils s'assureraient n'importe où de quoi satisfaire aux besoins quotidiens : aussi partaient-ils sans difficulté. [...] Les Grecs d'autrefois [...], dès que les relations maritimes entre pays avaient commencé à se développer, s'étaient adonnés à la piraterie. Ils avaient à leur tête des hommes qui, n'étant pas personnellement des moins pourvus, cherchaient un profit pour eux-mêmes et de quoi manger pour les faibles.

THUCYDIDE, Histoire de la guerre du Péloponèse, I, 2-5 passim.


Le voyage en Grèce