Rassemblement à Délos



Dans l'ancien temps, déjà, il se faisait à Délos un grand rassemblement des Ioniens et des insulaires voisins ; ils allaient assister aux fêtes avec femmes et enfants ; [...] on pratiquait là des jeux gymniques et musicaux et ensuite les cités envoyaient des choeurs. Ce qui montre le mieux qu'il en était ainsi c'est Homère, dans les vers suivants, tirés de l'Hymne à Apollon (v. 146-170 ; 165-172) : "Mais quand ton coeur, Phoibos, trouve le plus de charmes à Délos, c'est lorsque les Ioniens aux tuniques traînantes s'assemblent sur tes parvis avec leurs enfants et leurs épouses ; alors ils se livrent au pugilat, à la danse et au chant, fidèlement, pour te plaire, lorsqu'ils établissent leurs jeux."

THUCYDIDE, Histoire de la guerre du Péloponèse, III, 104, 3-4;


les voyages par voie de terre