Un Rhodien propose un moyen pour franchir le Tigre



"J'aurai besoin", dit-il, de deux mille outres ; or je vois de tous les côtés des moutons, des chèvres, des boeufs, des ânes : écorchez ces bêtes, gonflez-en la peau, nous pourrons facilement passer. Il me faudra aussi les courroies dont vous vous servez pour les attelages. Avec ces courroies j'attacherai les outres deux par deux, je fixerai chacune d'elles au fond en y suspendant des pierres que je laisserai tomber dans l'eau comme des ancres. Puis, quand je les aurai alignées transversalement, je les fixerai aux deux rives et par-dessus je jetterai des fascines sur lesquelles je mettrai de la terre. Vous n'enfoncerez pas, vous vous en rendrez compte tout de suite : chaque outre pourra porter deux hommes. Et les fascines et la terre vous empêcheront de glisser".

XÉNOPHON, Anabase, III, 5, 9-10


les voyages par voie de terre