Les "relais" perses


Autant que comporte de journées l'ensemble de la route, autant, dit-on, de chevaux et d'hommes y est disposé à intervalles, un cheval et un homme pour chaque étape d'une journée ; et ni la neige ni la pluie ni la chaleur ni la nuit n'empêche que chacun accomplisse à toute vitesse la course qui lui incombe ; le premier courrier remet au second les messages dont il est chargé, le second au troisième et ainsi de suite ils arrivent au but en passant de l'un à l'autre.

HÉRODOTE, Histoires, VIII, 98


les voyages par voie de terre