Cabotage au long des côtes


Le navire passe au long de Cos et de Cnide, et déjà se découvre la belle île de Rhodes : il y faut absolument débarquer, car l'équipage déclare nécessaire de faire provision d'eau et de se reposer avant une longue traversée. On aborde donc à Rhodes. Les marins débarquent et leurs deux passagers, Habrocomès et Anthia, descendent aussi. [...] Ils visitent la ville entière ; [...] ils restent quelques jours dans l'île, mais les marins les pressent d'embarquer : ils s'approvisionnent et, les Rhodiens en foule les escortant jusqu'à leur navire, ils reprennent la mer.

Xénophon d'Éphèse, Récits éphésiens, I, 12, 1-3.


l'évolution du voyage à l'époque hellénistique