Un départ à la maison de campagne


(L'intendant Léonas incite son jeune maître, Dionysios, qui vient de perdre sa femme , à ce départ).

"Il y a maintenant bien longtemps, maître, que tu n'es allé dans tes terres au bord de la mer et on y désire ta visite. Tu dois y inspecter cheptel et plantation, et il faudra bientôt récolter. Profite de l'opulence des appartements que j'ai fait construire sur tes ordres ; tu porteras aussi ton deuil moins péniblement là-bas, car les plaisirs de la campagne, outre le soin que tu prendras à t'en occuper, te distrairont". [...] Le projet plut à Dionysios et il fixa le départ à un jour déterminé. Ses ordres donnés, c'était le grand affairement : cochers aux voitures, palefreniers aux chevaux, matelots aux bateaux ; on invitait des amis au déplacement ainsi qu'une foule d'affranchis : Dionysios était par nature magnifique. Quand tout fut prêt, il enjoignit de transporter sa suite et la plupart des gens par mer, tandis que les voitures devraient le suivre après son propre départ un homme en deuil ne pouvait se mêler à un beau cortège. Dès l'aube, avant que la plupart s'en rendissent compte, il monta à cheval, accompagné de quatre de ses gens, dont Léonas.

Chariton, Chairéas et Callirhoè II, 3, 1-4.


Conclusion