Un hôtelier peu scrupuleux ...

(Deux hommes, qui se sont rencontrés sur la route, ont décidé de dîner ensemble et de partager la même chambre à l'auberge).

Après dîner, ils allèrent se coucher dans la même chambre. Alors l'aubergiste, [...] qui avait remarqué l'un des voyageurs celui qui avait de l'argent vint, au plus profond de la nuit, quand il se fut rendu compte qu'ils dormaient du sommeil lourd de gens fatigués, et tira de son fourreau l'épée qui était placée à côté de celui qui n'avait pas d'argent : il tua l'autre, lui déroba son argent et replaça l'épée toute teintée de sang dans le fourreau ; puis, il retourna se coucher dans son lit. Or celui dont l'épée avait servi au meurtre se leva bien avant le jour et appela son compagnon à plusieurs reprises. Il pensa que l'autre ne lui répondait pas parce qu'il dormait profondément ; alors il prit son épée et tout le reste de son bagage et partit tout seul. Mais l'aubergiste, peu de temps après, crie qu'un homme a été tué et, en compagnie de quelques voyageurs, se lance sur la route à la poursuite de celui qui venait de partir. Il l'arrête, tire l'épée du fourreau et la découvre tachée de sang. L'homme est conduit à la ville et accusé de meurtre...

Cicéron, de Inuentione, II, 4, 14-15

(trad. E. Girard)



hébergement et équipement de voyage