Une naissance divine...

Ce temple (le temple de Fortuna dans lequel se trouvait une statue de ce roi) avait brûlé ; cependant la statue fut épargnée par le feu ; Mulciber lui-même porta secours à son fils. Car Tullius avait pour père Vulcain et pour mère Ocresia de Corniculum, qui était d'une beauté remarquable. Celle-ci se trouvait avec Tanaquil (femme de Tarquin l'Ancien) lors de la célébration d'un sacrifice traditionnel : elle reçut l'ordre de verser du vin dans le foyer décoré ; de ce dernier se dressa ou parut se dresser au milieu des cendres la forme d'un membre viril il est plus vraisemblable qu'il se dressa. Sur ordre la prisonnière s'assoit sur le foyer : ainsi Servius fut conçu par lui et doit sa naissance à une semence céleste. Son père lui en donna la preuve quand il effleura sa tête d'une flamme brillante et qu'une aigrette de feu se mit à brûler sur sa chevelure.

Ovide, Fastes, VI, v. 625-636


VULCAIN